Ituri : les miliciens CODECO érigent des barrières et rançonnent la population à Djugu

Des miliciens de URDPC/Codeco soumettent des usagers de la route nationale numéro 27 au paiement d’une taxe illégale dont le montant varie de 1 à 50 USD dans le territoire de Djugu dans la province de l’Ituri. Le G5, groupe des cinq communautés qui se disent victimes des atrocités de cette milice, a dénoncé cette pratique, lundi 30 novembre. 

Le président de G5, Christian Utheki, affirme que ce groupe armé organise une administration parallèle dans les territoires de Djugu et celui de Mahagi où leurs responsables infligent des amendes aux habitants, sous l’œil impuissant des autorités locales. 

Depuis la semaine dernière, un échantillon de factures de paiement effectué par un usager de ce tronçon circule sur les réseaux sociaux, indique le président du G5, qui dit avoir vérifié l’authenticité de ce document auprès de certains automobilistes qui empruntent régulièrement la route Nationale numéro 27.  

Christian Utheki se dit étonné de voir ces rebelles organiser une administration parallèle en lieu et place des institutions légalement établies. 

Dans la chefferie de Mokambo en territoire de Mahagi, ces hommes armés ont même nommé des autorités politico-administratives. Des infractions de droit commun sont jugées et des amendes infligées aux coupables.  

Il est temps que la hiérarchie mette fin à cette situation, estime Christian Utheki. 

Plusieurs observateurs demandent au gouvernement central de démarrer au plus vite le processus de démobilisation de ces miliciens qui ne sont pas pour l’instant, pris en charge. 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner