Beni : la population appelée à combattre le VIH/Sida à l’instar d’Ebola et COVID-19

En prélude de la célébration de la journée mondiale contre le VIH/Sida, le programme national de lutte contre le Sida a sensibilisé lundi 30 novembre dans la ville de Beni (Nord-Kivu) les agents de l’Etat sur le danger permanant de cette maladie.

Lors de la parade hebdomadaire à la mairie de Beni, le docteur Nicaise Mathé, coordonnateur de ce programme à la sous-coordination de Beni et Lubero, a indiqué qu’à la suite de l’épidémie de la maladie à virus Ebola et la pandémie de la COVID-19,  il s’observait une augmentation de nouvelles infections au VIH dans la région :

« Nous avons constaté que le nombre de nouvelles infections est en hausse. Dernièrement, nous avons trouvé qu’il avait même des mois ou on pouvait avoir jusqu’à 150 malades, 150 nouveaux cas dans toute la sous-coordination, donc à partir de Kanyabayonga jusqu’à Eringeti. Aussi, nous avons constaté que, compte tenu du fait que la sensibilisation n’a pas continué comme nous l’espérions, cela a fait que on n’a pas pu maitriser les nouvelles infections. Donc, aujourd’hui, nous sommes en train d’avoir peur d’affronter un nombre croissant des nouveaux cas VIH. »

Il a appelé la population locale à plus de vigilance. « Comme ils ont lutter efficacement contre Ebola, nous pensons que la population peut vraiment lutter efficacement contre le VIH, parce que nous avons un grand défi : il faut qu’en 2030, nous puissions métriser effectivement cette épidémie, qui a trop duré (…) Nous sommes dans le VIH depuis les années 80», a poursuivi Dr Mathé.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner