RDC : environ 40 professeurs de l'UNIKIN morts en moins d’une année

En moins d’une année, l’Université de Kinshasa (UNIKIN) a, à elle seule, perdu une quarantaine de ses professeurs. Selon l’Association des professeurs de l’UNIKIN (APUKIN), la majorité de ces décès est due à la précarité de la vie des professeurs et surtout à la pandémie de la COVID-9.  Dans une interview accordée jeudi 3 décembre à Radio Okapi, le président de l’APUKIN, Mathieu Bokona, se dit « vivement préoccupé » par cette deuxième vague de la COVID-19, qui risque d’entrainer plusieurs autres professeurs à la mort.
La République démocratique du Congo (RDC) est en train de perdre une bonne partie de son élite scientifique, selon Mathieu Bokona. Il déplore que ce sont des bibliothèques entières qui partent en fumée à la grande indifférence de la communauté nationale et de l’Etat congolais :

« Nous avons a peu près 1 100 professeurs, il y a un très grand nombre qui est malade. Nous avons déploré les 8 derniers mois, une quarantaine de morts. Nous espérons que le gouvernement va réagir pour stopper cette situation. Parce que si ça continue avec la situation sanitaire du pays, on risque le pire ».

selon lui, plus de cent autres professeurs sont à ce jour malades et ne sont pas pris en charge. 

Le deuxième vice-président de l’APUKIN, professeur Joël Lisenga, dénonce à cet effet la précarité de vie des professeurs comme cause de décès :

«L’IPR, qu’on a imposé aux professeurs en pleine récession a fait qu'un professeur qui touchait par exemple 100 USD se retrouvent avec 20 USD. Le stress que ça crée, et voilà, il y a des morts en cascades ».

Avec la résurgence de cette deuxième épidémie à COVID-19 et face aux conditions de promiscuité dans lesquelles les cours se donnent à l’UNIKIN, les professeurs, dont la majorité sont âge de plus de 50 ans, disent craindre le pire dans les jours qui suivent.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner