RDC : défections et dissensions au FCC, le PPRD appelle à l’unité

Le Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD) appelle tous les partis et regroupements politiques du Front commun pour le Congo (FCC) à l’unité. Dans une interview accordée lundi 21 décembre à Radio Okapi, François Nzekuye, affirment que les voix discordantes qui s’élèvent après la déchéance du bureau Mabunda témoignent qu’il y a « une vraie démocratie », au sein du FCC.

« Il faut considérer que toutes ces réactions n’ont qu’un seul objectif : c’est celui de redynamiser le FCC dans l’unité, mais toujours dans la diversité parce que le FCC n’a jamais été monocolore. C’est tout à fait normal que des voix discordantes soient entendues, mais à la fin, nous croyons pouvoir réunir tout le monde, autour du seul et même objectif, c’est l’unité de la famille politique, et la reconquête du pouvoir du sommet à la base ou de la base au sommet », a-t-il déclaré.

Suivez la réaction de Nzekuye dans cet extrait sonore.

Son.

C’est la même position que défend le député Felix Kabange Numbi. Il invite à l’unité du FCC.

Changement de la coordination

En effet, après la déchéance du bureau Mabunda à l’Assemblée nationale, une vague de défections est constatée au sein du FCC, regroupement politique de Joseph Kabila. A l’interne, des voix discordantes s’élèvent, notamment pour demander le changement de la coordination nationale de cette plateforme, dirigée par Néhémie Mwilanya.

C’est le cas du parti politique Alliance des nationalistes pour la démocratie et l’émergence du Congo (ANADEC) d’Aggée Matembo. Il a même annoncé, le week-end, la création d’un courant politique le FCC-progressiste.

« L’ANADEC annonce le lancement d’un courant politique dénommé FCC Progressiste, qui vient désormais redonner espoir aux aigris, en vue de conserver la majorité », a-t-il indiqué.

Aggée Matembo réaffirme sa loyauté au sénateur à vie Joseph Kabila mais annonce avoir écarté de toute influence au sein du FCC le coordonnateur Néhémie Mwilanya, Emmanuel Shadari, Evariste Bashab, Aubin Minaku et Adolph Lumanu.

Pour Steve Mbikayi, il est important que le FCC tire les conséquences de son échec.

« Le FCC reste un et indivisible mais la démocratie veut qu’il y ait un débat interne, et c’est ce qui se fait. Le problème est que la coordination qui est en place n’a pas été à la hauteur et doit se mettre à l’écart », a proposé Steve Mbikayi.

Faux débat

Réagissant à cette suggestion, le coordonnateur du FCC Néhémie Mwilanya invite l’opinion à prendre son mal en patience. Il affirme qu’une position officielle du FCC sera connue dans les heures qui suivent.

Mais en attendant cette position commune et officielle du FCC, certains dignitaires de cette famille politique estiment que la demande de changement du coordonnateur Néhémie Mwilanya est un faux débat.

Fidèle Lokinda du PPRD affirme que le changement de la coordination au sein du FCC n’est pas à l’ordre du jour.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner