Nord-Kivu : la MONUSCO lance un projet de réinsertion socioéconomique de enfants sortis de groupes armés

Le projet d’appui à la réinsertion socioéconomique des enfants sortis des forces et groupes armés a été lancé mardi 22 décembre dans la commune rurale de Lubero et la ville de Butembo au Nord-Kivu. Ce projet de six mois est réalisé par la section Protection de l’enfant de la MONUSCO au Grand-Nord-Kivu, en collaboration avec l’ONG locale Enfant pour l’Avenir et le Développement (E.A.DEV).

Au total, 120 enfants, dont 30 filles, sortis de groupes armés sont bénéficiaires de ce projet. Son objectif est l’amélioration du bien-être intégral des enfants de 16 à 17 ans, après leur passage dans un groupe armé. 100 d'entre eux sont sortis directement des groupes armés et 20 sont des enfants vulnérables de la communauté exposés à la violence.

Cela est censé se faire par la restauration de la confiance et la cohabitation pacifique entre ces enfants et leurs communautés à travers des activités de réinsertion socioprofessionnelle et psycho-sociale.

C’est l’Administrateur du territoire assistante, Marie José Kavuo Kambale qui a donné le coup d’envoi de ce projet, en présence du chef intérimaire du sous bureau de la MONUSCO à Butembo et Représentant de la cheffe du bureau de la MONUSCO au Grand-Nord-Kivu, de la société civile forces vives de Lubero ainsi que des bénéficiaires.

Durant six mois, plusieurs activités seront organisées en faveur de ces enfants. C’est notamment la formation professionnelle et les activités socioéconomiques comme la menuiserie et le garnissage, la mécanique auto et moto.

La société civile de Lubero salue la réalisation de ce projet et l’implication de la Monusco dans ce processus.

« C’était depuis longtemps que nos enfants vraiment se retrouvaient dans une situation angoissante avec les guerres perpétrées sur notre province du Nord-Kivu, cela a laissé nos enfants sur la rue et les enfants ont porté des casquettes, des noms bizarres, et voilà que c’est une occasion nous offerte pour que nos enfants retournent encore dans la vie sociale », a affirmé le président de la société civile de Lubero, Hilaire Kamavu.

Ce projet s’élève à hauteur de 106 395 USD.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner