RDC : les gouverneurs promettent à Tshisekedi l'exécution sans faille de ses instructions

A travers la motion de soutien au Président de la république Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo lue par le gouverneur de Tsuapa Pancrace Boongo au nom de ses collègues à la séance de clôture de la 7ème session de la conférence des gouverneurs, les 26 chefs exécutifs provinciaux ont rassuré le chef de l'Etat de leur soutien et de l'exécution sans faille de ses instructions qui seront respectées et relayées dans leurs entités. C’est ce que rapporte la presse présidentielle à la clôture, mardi 29 décembre, de la Conférence de gouverneurs.

En leur qualité de représentants du chef de l’Etat, les 26 ont promis de soutenir les efforts de cohésion nationale et de développement entrepris par le Président de la république.

Ils ont aussi pris l'engagement de travailler en toute harmonie avec le gouvernement central en adhérant à la vision du chef de l'Etat.

Conscients du décollage timide du pays, indique la Presse présidentielle, les 26 chefs des exécutifs provinciaux ont souligné la nécessité de soutenir l'Union sacrée de la Nation.

Ils ont aussi proposé au Chef de l'Etat une itinérance dans chaque province pour asseoir les nouvelles directives.

Mettre fin aux obstacles de développement

Rapporteur de la Conférence de gouverneurs, le vice-Premier ministre et ministre de l'Intérieur Gilbert Kankonde a lu le compte rendu des travaux de cette 7ème session sous le thème: « la gouvernance des provinces dans l'environnement démocratique actuel : défis et opportunités ».

Faisant la compilation de l'état des lieux des provinces fait au cours de cette session, il a été noté, sur le plan politique et sécuritaire entre autres les conflits récurrents entre les assemblées provinciales et les gouvernements provinciaux ; les conflits coutumiers, le banditisme urbain et l'activisme des groupes armés.

Au plan économique, financier et social, il a été noté la dégradation du tissu économique des provinces, la gestion centralisée des investissements des provinces, le faible pouvoir d'achat, le faible accès à l'énergie électrique et à l’eau potable.

A cela s’ajoute le non-respect des redevances pétrolières et d'infrastructures ainsi que les effets de la pandémie de Covid-19.

Sur le plan des infrastructures et développement, on note la vétusté des unités de production dans certaines provinces et l'absence dans d'autres surtout celles issues du démembrement.

Le principe de l'organisation rotative de la conférence  a été  réaffirmé  et la ville de Mbandaka a été  choisie pour abriter la prochaine réunion des gouverneurs.

Pour garantir la stabilité des institutions provinciales, le ministre de l’Intérieur a sollicité qu'il soit décrété un moratoire suspendant les motions de défiance contre les gouverneurs pendant une période de 2 ans.

Avant de clôturer les travaux de cette  conférence, le Président Tshisekedi s'est dit satisfait d'entendre l'engagement des gouverneurs à travailler sans relâche pour le bien du peuple.

Il a noté les obstacles au développement des provinces et promet d'y mettre fin.

Il a promis de veiller sur l'effectivité de   la rétrocession en exigeant la mise en place de la chaine des dépenses.

La cour de compte a été instruite à  faire la mission de contrôle frais de rétrocession.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner