Modeste Bahati, ce candidat malheureux au perchoir du Sénat, devenu informateur

Modeste Bahati Lukwebo a été nommée informateur jeudi 31 décembre par le président Felix Tshisekedi dans un communiqué lue à la télévision publique, la RTNC.
Il a comme objectif d’identifier une nouvelle majorité au sein de l’Assemblée nationale. Modeste Bahati Lukwebo aura trente jours renouvelables une seule fois pour identifier cette coalition majoritaire.
L’identification de l’informateur va permettre au Chef de l’Etat de nommer un nouveau Premier ministre, qui formera un gouvernement d’union sacrée pour la République. Mais, qui est l’informateur Modeste Bahati Lukwebo ?

Portrait

Animateur de la société civile du Congo, pendant la conférence nationale souveraine mais aussi pendant la transition issue du Dialogue entre congolais de Sun city en Afrique du Sud en 2002, Modeste Bahati Lukwebo voit le jour à Bukavu au Sud-Kivu, le 13 janvier 1956.

Il obtient son diplôme d’Etat des humanités commerciales et administratives à l’athénée Royal d’Ibanda à Bukavu. Il fit ses études supérieures à l’institut supérieur de commerce Kinshasa. Il poursuit ses études universitaires à l’Université d’Etat de Milan en Italie d’où il obtient son doctorat en sciences économiques appliquées.

Professeur des universités, il a été député national en 2006 et a travaillé comme questeur au bureau de l’Assemblée nationale. Il est réélu en 2011. A la tête de son regroupement AFDC et Alliés membre du Front commun pour le Congo, en 2018, il est élu sénateur.

Le 15 juillet 2019, pour avoir présenté sa candidature à la présidence du Sénat contre Alexis Tambwe Mwamba, Modeste Bahati Lukwebo, a été définitivement radié du Front commun pour le Congo (FCC) à l’issue d’une réunion de la conférence de présidents des partis et regroupements politiques de la plateforme de Joseph Kabila.
Il va néanmoins maintenir sa candidature et sera battu par le candidat du FCC.

Cette situation consacre aussi le dédoublement de l’AFDC-A et le début de sa bataille judiciaire pour lui reconnaitre la paternité de cette plateforme. Une bataille qu’il finira par gagner, mettant ainsi fin aux ambitions d’une partie de ses alliés au sein du FCC.

Après avoir affirmé son autonomie face au Front commun pour le Congo, Modeste Bahati s’approche de plus en plus du nouveau chef de l’Etat. Il est parmi les premiers acteurs politiques à soutenir l’idée de l’union sacrée de la nation lancée par le président Felix Tshisekedi.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner