Grâce présidentielle à Eddy Kapend : « Il faut que le procès M’zee Kabila reprenne », soutient l’ASADHO

« Il faut que le procès de l’assassinat de l’ancien Laurent-Désiré Kabila reprenne », souhaite le président de l’Association africaine de défense des droits de l’homme (ASADHO), Jean-Claude. Il a exprimé ce vœu, samedi 2 janvier 2021, lors d’un point de presse tenu à Kinshasa.

« Que les véritables auteurs et commanditaires de l’assassinat de Laurent-Désiré Kabila aient l’occasion de s’expliquer et de répondre de leurs actes. Je pense qu’Eddy Kapend et ses co-accusés, après 19 ans passés à la prison de Makala, sont disposés à dire ce qu’ils savent de cet assassinat pour que les véritables auteurs et commanditaires soient arrêtés et traduits devant la justice », a déclaré Jean-Claude Katende.

Eddy Kapend et ses co-accusés ont bénéficié d’une mesure de grâce présidentielle, signée jeudi 31 décembre 2020. Le colonel Kapend et ses co-accusés se sont retrouvés dans les critères définis dans cette ordonnance de portée générale ayant un caractère impersonnel.

L’ASADHO félicite le chef de l'état pour cet acte « courageux » qu’il a pris.

« Il a fait un acte qui répare l’injustice que nos citoyens ont subi pendant plusieurs années. Ils devraient être libres la semaine prochaine, et ce sera une joie pour nous tous », a estimé M. Katende.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner