Nord-Kivu : un député provincial alerte sur une rébellion en gestation

Le député provincial Romain Kahurwa Bazungu dénonce le regain de la violence sur fond d’une rébellion qui, selon lui, est en gestation dans la province du Nord-Kivu, notamment dans les territoires de Masisi, Rutshuru, Nyiragongo, Beni et Lubero. Il l’a dit lors d’un point de presse lundi 11 janvier à Goma.  

Selon cet élu de de Masisi, depuis quelques semaines, des attaques sur les civils se multiplient et un mouvement d’hommes armés, qu’on croit appartenir aux troupes étrangères, est de plus en plus dénoncé.

Il estime qu’en ce moment, le rôle que joue la MONUSCO devrait aider à renforcer le renseignement militaire et atténuer l’impact de cette insécurité sur les civils.  

« J’assume cette déclaration puisque je suis écœuré en écoutant certains leaders qui veulent attaquer même la MONUSCO en affirmant qu’elle ne fait rien. Moi je reconnais son travail, elle nous aide, surtout dans cet aspect-là des preuves, puisque nous, nous n’avons pas d’appareils. C’est grâce à la MONUSCO que nous connaissons d’ailleurs ce que les ADF font. C’est suite à ses appareils que nous savons les positionnements, nos militaires des FARDC ont des positionnements de ces rebelles là où ils sont campés. Nous devons reconnaître le travail de la MONUSCO. Franchement, n’eût été la MONUSCO, que serait la vie de nos populations dans les territoires », s’interroge Romain Kahurwa Bazungu.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner