Bunia : trois armes et autres effets militaires récupérés lors d’un bouclage

Trois armes et plusieurs munitions ainsi que des effets militaires ont été récupérés et treize suspects arrêtés lors d’un bouclage au quartier Hoho et des patrouilles nocturnes effectués mercredi 13 janvier à Bunia.  Selon le commandant de la police à Bunia, l’objectif de cette démarche était de sécuriser la population face aux menaces des bandits et des groupes armés signalés à la périphérie de la ville. De son côté, la société civile de l’Ituri dénonce certains dérapages des militaires et policiers pendant le bouclage.

La situation sécuritaire reste précaire dans la ville de Bunia. Des actes de banditisme continuent à être enregistrés et des coups de feu continuent à se faire entendre.

La nuit de mardi à mercredi au quartier Salongo, des policiers en patrouilles ont tiré des coups de feu pour maitriser un malfrat qui détenait une arme et 11 munitions. Celles-ci ont été récupérées.

Par ailleurs, les menaces des groupes armés CODECO et FPIC persistent aux environs de la ville. Pour garantir la sécurité au chef-lieu de la province, les forces de l’ordre ont initié le bouclage la nuit dernière au quartier Hoho. Deux armes ont été récupérées avec 47 munitions ainsi que des effets militaires et 13 suspects interpellés, a détaillé le major Abeli Mwango.

La coordination de la société civile de Bunia encourage les forces de l’ordre dans leur démarche. Cependant, elle dénonce des bavures des policiers et des militaires pendant les opérations de bouclage, notamment à Lengabo, où il y a eu deux morts parmi les civils. Elle recommande aux forces de l’ordre d’agir avec professionnalisme pour éviter de nouveaux dégâts.

Les opérations militaires se poursuivent également en dehors de la ville de Bunia pour traquer les miliciens de la FPIC, qui sont actifs dans la zone.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner