Ituri : la police arrête 50 présumés assaillants en une semaine à Djugu

Environ 50 personnes identifiées comme des assaillants ont été arrêtées en l’espace d’une semaine par la police dans le territoire de Djugu, notamment dans les localités de Kpandroma, Nyangaray et Korovi. Selon la police, ces présumés assaillants ont été appréhendés avec des effets militaires et des armes blanches pendant les patrouilles et les opérations militaires. 

Parmi ces personnes, 19 ont été appréhendées mercredi 31 juillet par les unités de Légion nationale d’intervention à Kpandroma en secteur de Walendu Pitsi, précisent des sources de sécurité.

Ces présumés assaillants sont accusés d’être impliqués dans le meurtre d’un policier au cours d’une attaque dans la même localité.  Ces mêmes sources renseignent que 23 autres personnes munies de flèches et des machettes ont été arrêtées au début de la semaine à Nyangaray. Le dernier groupe de 11 personnes a été capturé le week end dernier pendant les affrontements entre les FARDC et les assaillants au village de Korovi et sa périphérie.

Toutes ces personnes sont déjà transférées à Bunia, selon le porte-parole de la police en Ituri, le major Abeli Mwango. Il ajoute que l’instruction de leurs dossiers est en cours, en attendant de les transférer aux juridictions compétentes.

Pour le vice-président de la société civile de Djugu Nord, ces gens sont des paisibles citoyens innocents qui sont confondus aux assaillants. Il parle d’arrestations arbitraires. 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner