Massacre de 46 pygmées à Abembi : des enquêtes exigées pour sanctionner les auteurs

Le Caucus des parlementaires de l’Ituri, les acteurs politiques, de la société civile et l’Union des associations culturelles pour le développement (UNADI) exigent des nationales et internationales pour connaître les vrais auteurs du massacre de 46 pygmées par des hommes armés la nuit de mercredi à jeudi au village d’Abembi.

Les mêmes acteurs et structures déplorent l’inaction des services de sécurité pour prévenir ces tueries.

Le président du Caucus des parlementaires de l’Ituri, le député Wilson Adirodu s’est dit très consterné par ces tueries « ciblées » avec tendance d’exterminer « ces premiers citoyens » en Ituri. Il met toutes les autorités devant leur responsabilité en vue de tirer au clair ce massacre.

Les coupables doivent être arrêtés et traduits en justice pour qu’ils répondent de leurs actes, déclare la coordination provinciale de la société civile de l’Ituri. Losa Dieudonné, son coordonnateur à l’intérim, demande à la communauté internationale et aux autorités provinciales de sortir de leur mutisme sur cet « acte de génocide du peuple pygmée ».

L’UNADI demande au chef de l’Etat Félix Tshisekedi de relever tous les responsables militaires en Ituri, qui selon elle, ont montré leur limite pour assurer la sécurité des populations.

Les corps de ces 46 pygmées ont été inhumés samedi 16 janvier sur place à Abembi en présence de l’administrateur du territoire d’Irumu et les autorités militaires et coutumières locales.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner