RDC : coups de feu à la prison centrale de Mwene-Ditu

La tension a été vive dans la mi-journée de ce mercredi 20 janvier à la prison centrale de Mwene-Ditu dans la province de Lomami, à 132 km de Mbuji-Mayi.  Des coups de feu ont même été entendus aux alentours de cette maison carcérale.  Les détenus exigent la tenue des audiences pour qu’ils soient fixés sur leurs sorts.

La goutte d’eau qui a débordé le vase, c’est le décès mardi d’un détenu, incarcéré depuis plusieurs mois, relate le directeur de la prison centrale de Mwene-Ditu, Jules César Mupong Mwit. Ce détenu est mort sans être fixé sur son sort, car il n’avait jamais comparu au tribunal de grande instance depuis son incarcération.

Pour manifester leur mécontentement, les détenus ont cassé les portes et les fenêtres pour tenter de s’évader. Mais, ils ont été maitrisés par le renfort des militaires et policiers déployés sur place. Ces derniers ont tiré quelques coups de sommation pour les persuader à rester calme.

Jules César Mupong Mwit explique la cause du soulèvement :

« Il y a des infractions dont on fixe devant le tribunal de grande instance. Certaines infractions sont fixées auprès du tribunal de paix. Ni le tribunal de grande instance, ni le tribunal de paix, aucune juridiction ne se présente à Mwene-Ditu. C’est ainsi qu’ils réclament leurs droits. Ils disent nous mourons sans comparaitre. C’est ça le soulèvement qui se passent à la prison. »

La prison centrale de Mwene-Ditu ne dispose pas de médicaments pour les détenus malades, ni de stocks de ration alimentaire depuis plusieurs mois. Ce vieux dépôt de la société cotonnière, dont la capacité est de vingt personnes, regorge actuellement plus d’une centaine des détenus.

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner