Le Potentiel : « Pour les réformes institutionnelles et électorales : Défi de Bahati, offrir à Tshisekedi une majorité confortable »

Revue de presse du mercredi 20 janvier 2021 

La conférence de presse de l’informateur Modeste Bahati est largement commentée par les médias congolais. 

Face au nouveau cap quinquennal de Félix Tshisekedi, à savoir améliorer la gouvernance publique et poser des bases nouvelles d’un État de droit et du développement économique et social du pays, l’informateur qu’il a désigné en vue d’identifier une coalition majoritaire à l’Assemblée nationale a un seul défi à relever : dégager une « majorité confortable », rapporte Le Potentiel.  

Une telle majorité confortable à Félix Tshisekedi, sonnerait le déclic des réformes institutionnelles et électorales tant attendues depuis deux ans, analyse le journal qui renseigne que la mission d’information en vue d’identifier une coalition majoritaire à l’Assemblée nationale entre dans sa phase décisive, celle des contacts directs des élus nationaux qui peuvent répondre individuellement ou par groupe politique ou encore par caucus provinciaux.  

L’informateur Modeste Bahati Lukwebo, démarre ses audiences ce mercredi 20 janvier à Fleuve Congo hôtel en vue d'identifier la nouvelle coalition majoritaire parlementaire à l’Assemblée nationale, note Forum des As qui rappelle que M. Bahati l’a annoncé mardi 19 janvier, au cours de sa toute première conférence de presse, depuis sa nomination à cette fonction. 

Au cours de ce face-à-face avec la presse, l'autorité morale de l’AFDC-A a dévoilé sa méthodologie de travail qui consistera à recueillir les memoranda et les cahiers des charges des consultés, à faire la synthèse et la mise en commun de ces derniers, à dégager les convergences en vue de définir les grandes lignes de la nouvelle coalition politique et gouvernementale en gestation et à identifier une coalition majoritaire à la chambre basse du Parlement en vue de la formation d’un nouveau Gouvernement, détaille le quotidien. 

À ceux qui considèrent l'Union sacrée comme une dynamique consistant à consacrer la candidature unique du président Félix-Antoine Tshisekedi à la présidentielle de 2023, Bahati Lukwebo a mis en garde contre l'escroquerie et de la flatterie politique ; note pour sa part 7sur7.cd. 

Pour l'informateur Modeste Bahati Lukwebo, note Actualite.cd, l'Union sacrée n'est pas un regroupement politique. C'est plutôt, d'après lui, un cadre qui permet aux congolais qui ont la même vision de travailler ensemble pour l'intérêt du peuple congolais. 

Et la majorité parlementaire qu’il est en train de chercher, c’est pour “l'intérêt du peuple congolais”, ajoute le portail. 

Répondant à une question concernant des rumeurs sur un prétendu montant de 1,5 millions USD empoché par l'informateur pour accomplir sa mission, il déclare : "c'est de la méchanceté, c'est une délation", rapporte Mediacongo.net. 

« Au moment où nous parlons, il n'y a pas 1 $US qui est sorti pour l'informateur ». Même pour couvrir cette activité face à la presse, Bahati dit avoir recouru à ses propres moyens, conclut le média en ligne. 

Après la conférence de presse, l’informateur Bahati Lukwebo, accompagné de tous les membres de son équipe, ont été reçus mardi 19 janvier, au Palais de la nation par le Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi ; indique l’Agence congolaise de presse

L’informateur a fait savoir, à l’issue de leur entrevue que cette rencontre s’inscrivait dans le cadre de la réception officielle, par le Chef de l’Etat des autres membres de son équipe, mais aussi, comme cela va se faire régulièrement, de rendre compte au garant de la nation du travail qui est déjà réalisé à ce jour, conclut l’ACP. 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner