Kasaï : arrestation à Dimbelenge du présumé auteur des troubles de Mweka

Un présumé chef milicien a été appréhendé en début de semaine par la police, en territoire de Dimbelenge. Il est accusé de rébellion contre l’administration territoriale de Mweka, au Kasaï. Des sources locales témoignent que cet homme avait créé des troubles. Ces tensions avaient causées des pertes en vies humaines et plusieurs dégâts matériels. La police nationale renseigne qu’il a déjà été transféré à Kananga.

Des sources de la Police nationale Congolaise affirment que c’est la police du Groupe mobile d’intervention (GMI), qui a réussi à mettre la main sur ce présumé chef milicien.  

Selon les mêmes sources, cet homme a été appréhendé, en territoire de Dimbelenge, où il s’était réfugié, après avoir créé des troubles, en territoire de Mweka, au Kasaï.

L’incriminé s’était même autoproclamé administrateur du territoire de Mweka et avait soulevé la population contre les institutions établies.

Il est également accusé d’avoir créé des tensions ayant causé plusieurs dégâts matériels et des pertes en vies humaines dont quatre policiers.

Les habitants du groupement Batua Kadimba ont vidé leurs villages par peur des représailles.

Certains notables du Kasaï recommandent aux autorités provinciales de restaurer la paix dans cette partie du territoire de Mweka en vue de faciliter le retour des populations dans leurs milieux.

La situation sécuritaire s’est dégradée depuis plus d’une semaine au groupement Batua-Kadimba, situé à 550 km de Tshikapa. Les peuples Tua avaient tenté d’installer leur entité politico-administrative.

Une initiative qui n’a pas  arrangé les autorités politico-administratives du territoire de Mweka, au Kasaï.

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner