Sud-Kivu : hausse de prix de denrées de première nécessité à Kamituga à la suite du délabrement de la RN 2

Une hausse sensible des prix des biens de première nécessite est constatée à Kamituga dans le territoire de Mwenga, cité située à une centaine de kilomètres de la ville de Bukavu. Les prix des biens sont passés du simple au triple. Cette hausse est justifiée par le délabrement de la route nationale numéro deux, du tronçon compris entre Bukavu et Mwenga. L’office des routes dit ne pas disposer des matériels nécessaires pour travailler cette route d’intérêt national. 

Selon des sources locales, un sac de sucre qui se vend à 36$ à Bukavu revient à 100$ à Mwenga. Et 25Kg de maïs d’une valeur de 11$ à Bukavu se vend à 45$ à Mwenga. Une bouteille de bière de 3000FC revient à 10.000FC à Kamituga. Cette situation dépasse les habitants de Mwenga qui crient au secours. 

 « A Kamituga présentement la vie est tellement difficile. Il y a une flambée des prix qui ne dit pas son nom. Un petit morceau de savon coute actuellement 4.500FC. Un sac de ciment coute 150.000Fc alors que la semaine passée il revenait à 40.000FC. C’est pourquoi nous demandons la réhabilitation de la Route nationale numéro deux  », a expliqué un habitant de Mwenga. 

Le directeur provincial de l’Office des routes, Anicet Kakese reconnait que la route nationale numéro deux, entre Bukavu et Mwenga est longue d’une centaine de kilomètres. Il affirme que ce tronçon est dans un état de délabrement très avancé. Les camions mettent plus de deux semaines de calvaire pour atteindre la destination. L’Office des routes/Sud Kivu dit ne pas disposer des matériels conséquents pour travailler  en cette période de saison de pluie. 

« Effectivement l’Office des routes a un problème des matériels. Nos matériels ont fait 10 ans, 15 ans, ça crée beaucoup de pannes. Mais tout ce qu’on attend c’est la petite saison sèche, cette petite saison sèche est toujours perturbée par les pluies continues, mais espérons que ça va venir d’ici le mois de Février. » 

 L’Office des routes plaide également pour le retour au programme de cantonnage manuel pour l’entretien des routes.  

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner