Ituri: débordés, les hôpitaux de Komanda éprouvent des difficultés pour prendre en charge des déplacés

Les structures sanitaires de la zone de santé de Komanda dans la province de l’Ituri sont débordées par les malades composés essentiellement des déplacés qui ont fui les atrocités des groupes armés dans leurs villages en territoire d’Irumu. Selon les autorités sanitaires locales, les nombres des lits sont insuffisants et les stocks de médicaments insignifiants pour répondre aux besoins de la population. Elles plaident pour l’amélioration de capacités d’accueil de ces structures et la dotation en produits pharmaceutiques pour aider ces personnes vulnérables. 

 La plupart des structures sanitaires situées sur l’axe Komanda-Luna dans la zone de santé de Komanda sont saturées par les malades composés essentiellement des déplacés de guerre venus du Nord-Kivu et d’autres localités en territoires d’Irumu. 

C’est le cas du centre de santé de Bwanasura. Selon l’infirmier titulaire, cette structure reçoit 80 malades par semaine dont 40 déplacés. Ce qui représente le double de sa capacité d’accueil. Pour pallier à cette difficulté, deux malades sont placés sur un seul lit avec les risques énormes de contamination. Il y a également le problème de rupture de stock de médicaments. Il lance un appel à l’assistance : 

 « Avec les déplacés qui viennent ici, on se débrouille malgré la distanciation sociale. On essaie de mettre deux par lit.  Ils ne savent pas comment payer les soins. Nous travaillons dans le néant vraiment. Le gouvernement peut nous aider, les partenaires peuvent prendre en charge ces rescapés. » 

 Le ministre provincial de la santé indique qu’un projet de construction d’un nouveau bâtiment est en cours au centre de santé de Bwanasura qui sera également doté de lits. Patrick Karamura ajoute que ces structures reçoivent également des subventions en médicaments pour la prise en charge gratuite des vulnérables :  

« Les lits sont en route, déjà à Beni. On va équiper ce centre qu’on a construit là-bas en lit. Il y a la salle d’opération, d’accouchement, d’hospitalisation. Nous sommes en train de nous battre pour les médicaments. » 

 Le ministre provincial de la santé annonce que pour une solution durable, un hôpital de référence sera construit à Komanda avec le financement de la Banque Mondiale. 

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner