Beni : le syndicat du personnel déclenche une grève à l’université officielle Semuliki


Les membres du personnel scientifique, administratif, technique et ouvrier de l’université officielle de Semuliki (UOS) de Beni sont en grève depuis mercredi 3 février.
Par cette action, les grévistes affirment décrier la malversation financière et un détournement d’au moins 44 mille dollars américains par le comité de gestion de cette institution universitaire de l’Etat.  

Le syndicat des agents de l'UOS déclare qu'au cours de l'année académique 2019-2020, une enveloppe de 24 000 USD avait été budgétisée pour la relance des travaux de construction des auditoires de l'UOS au site de Kasanga, dans la commune de Beu. Mais cet argent est introuvable. Au même moment, l'université officielle de Semuliki se trouve dans l'impossibilité de payer plus de 20 000 USD des honoraires des enseignants au cours de cette année académique.

Pourtant, précise ce syndicat, le gros de l'argent des frais académiques était déjà récolté à la première session. Ce qui fait un montant total d'au moins 44 000 USD dont le syndicat des agents de l'UOS souhaite connaître l'utilisation par le comité de gestion de cette université.
Une situation qui est à la base d'une grève déclenchée depuis trois jours par le personnel de l'UOS qui réclame un audit externe pour faire éclater la vérité.

Dans un communiqué rendu public jeudi 4 février, le recteur de l'UOS demande au syndicat de son université de prendre connaissance de la vraie situation auprès du Comité de Gestion, de l'analyser et d'apprécier la voie de sortie et les solutions proposées par les autorités académiques. 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner