Ebola à Butembo : plus de cent contacts identifiés


Plus de cent contacts du nouveau cas d’Ebola ont été identifiés à Butembo et ses environs. C’est ce qu’a annoncé le ministre Provincial de la santé, Docteur Nzanzu Salita, mercredi 10 février lors d’un point de presse tenu à Butembo.
Il indique que ces contacts sont en cours de suivi et appelle les autres personnes ayant été en contact avec la victime à se manifester.

« Nous avons déjà listé 161 contacts dans les deux zones de santé, à Biena et à Katwa, mais il y a aussi certains contacts en zone de santé de Butembo qui sont  en train d’être suivis, mais nous avons aussi  d’autres contacts que nous n’avons pas encore vus, notamment le motard qui l’a transportée de Masoya jusqu’à Butembo. Il y a un garde malade que nous n’avons pas encore vu.  Nous avons pris un échantillon que nous avons envoyé à Goma et à Kinshasa dans nos laboratoires INRB pour qu’un séquençage soit fait. Le séquençage va nous permettre de dire, ce virus qu’on a identifié, est-ce qu’il est parmi les autres qu’on avait déjà identifiés ici avant, ou qu’il s’agit d’un nouveau variant ? », s’est-il questionné. 

Docteur Nzanzu Salita appelle également la communauté à ne pas céder aux rumeurs et intoxications, pour ne pas revivre la situation tragique de la dixième épidémie dans la région :

« Alors, nous faisons un appel à la communauté de ne pas céder aux rumeurs, parce qu’il y en a déjà qui courent dans tous les sens, surtout que vous savez que les rumeurs-là ont été les premières à nous mettre mal à l’aise où certains qui ne sont pas du domaine se mettent à décélérer des choses pour désorienter la population ; et vous savez ce que nous avons eu comme résultat : nous avons connu beaucoup de décès ici à Butembo «. 

L’équipe de riposte conduite par le Ministre provincial de la santé s’est rendue mardi 9 février à Masoya dans la zone de santé de Biena, lieu de provenance de la victime. C’était dans l’objectif d’identifier ses contacts et désinfecter le centre de santé de Masoya qui avait accueilli la victime avant qu’elle soit transférée à Butembo. 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner