Tshopo : 3 morts dans des affrontements entre armée et miliciens « Nzambe Lumumba » à Kisangani

Trois personnes sont mortes dans des affrontements qui ont opposé vendredi 19 février, l’armée et des miliciens « Nzambe Lumumba » dans la ville de Kisangani, dans la province de la Tshopo. Selon le communiqué officiel du Comité provincial de sécurité, il s’agit de deux militaires et un milicien qui ont trouvé la mort dans ces accrochages survenus dans la mi-journée sur la Première avenue au Quartier des Musiciens dans la commune de Makiso, en plein-centre de Kisangani.

« Quatre armes, dont celle qui avait été ravie au militaire de la Garde Républicaine tué la semaine dernière aux environs de l’aéroport de Bangboka, ont également été saisies. Des munitions et des machettes ont été présentées au Gouverneur de Province Louis Marie Walle Lufungula, entouré de membres du comité provincial de sécurité », a précisé Dany Mongo, ministre provincial de l’Intérieur, ad intérim.

Ces miliciens de la secte mystico-religieuse « Nzambe Lumumba » avaient l’intention d’attaquer l’Etat-major de la 31 région militaire afin de libérer un chef Simba arrêté il y a quelques jours.

Informés, les services de renseignement qui se sont rendus sur les lieux où se trouvaient ces miliciens au Quartier des Musiciens ont été attaqués par les assaillants. Il s’en est suivi alors un échange des tirs entre les deux camps.

Pendant ces échanges des tirs, le personnel du cabinet du Gouverneur de Province ainsi que ceux du Bureau du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) ont été évacués, afin de se mettre à l’abri du danger.

Pour l’instant, le Comité provincial de sécurité fait savoir que la situation est sous contrôle. Cet organe exhorte la population à vaquer calmement à ses occupations.

Quelques miliciens se sont rendus aux services de sécurité avec leur chef, indique le Commandant de la 31e région militaire intérimaire, le général de brigade Maurice Nyembo Kufi. Il les a présentés dans l’après-midi aux membres du Comité provincial de sécurité.

Les services de sécurité poursuivent la traque des miliciens en cavale.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner