Insécurité en Ituri : reprise des cours hypothétique dans les écoles d’Irumu et Djugu

Plusieurs écoles des territoires d’Irumu et de Djugu dans la province de l’Ituri risquent de ne reprendre les cours, indique le ministre provincial de l’Enseignement primaire, secondaire et technique, Jean Vianney Anyolitho. Selon lui, l’insécurité et la pandémie à Coronavirus dans plusieurs coins de la province sont à la base de cette situation.

« A Irumu, beaucoup d’écoles ne vont pas rependre les activités scolaires dans leurs milieux d’implantation à la suite des violences. Je pense essentiellement aux écoles de la chefferie de Walese Vonkutu et celle de Banyali-Tchabi qui sont menacées par l’activisme des rebelles des ADF », a indiqué le ministre provincial Jean Vianney Anyolitho.

Il fait remarquer que dans des écoles de la chefferie des Andis Oma et de Mobala, la population a abandonné son milieu de vie.

« Il y a des parents et élèves sont en déplacement à cause de l’activisme du groupe armé FPIC. Dans cette insécurité-là, on ne peut pas organiser les activités scolaires », a indiqué Jean Vianney Anyolitho.

Il invite les Ituriens à cesser les violences afin de donner la chance aux enfants d’aller à l’école.

« Sur l’axe Mongwalu, il y a également tension de ce côté-là. Les enfants ne peuvent pas reprendre le chemin de l’école dans ces conditions. La Covid-19 qui entraine la suspension des activités scolaires, ajouté à cela l’insécurité, qui entraine le déplacement des enfants. Cela impacte négativement sur la scolarisation des enfants. Je prie mes frères ituriens de cesser de commettre des violences. Cela ne nous profite à rien », a dit M. Anyolitho.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner