Kinshasa : ouverture du procès sur le détournement des fonds de la gratuité de l’enseignement

Le procès sur le détournement présumé des fonds de la gratuité de l’enseignement de base en RDC s’est ouvert vendredi 5 mars à Kinshasa. La cour d'appel de Kinshasa-Gombe est en train d'instruire dans une audience publique à la prison centrale de Makala à charge de Michel Djamba et Delphin Kampayi, respectivement Inspecteur général de l'Enseignement primaire, secondaire et technique (EPST) et Directeur du Service de contrôle de la paie du personnel enseignant (SECOPE).

Le ministère public poursuit le premier pour trois infractions, à savoir : les détournements présumés de plus de 500 millions francs congolais destinés à l'achat des fournitures et biens de service entre janvier et décembre 2020, plus de 240 millions francs et plus de 11 milliards francs (5,5 millions USD).

Il poursuit le second pour la seule infraction de détournement présumé de plus de 13, 216 milliards de francs congolais (6 608 000 USD), représentant les frais et services de fonctionnement du SECOPE.

Le débat s’est poursuivi autour de trois premières préventions à charge de l'Inspecteur général, qui clame son innocence.

Quant au directeur du SECOPE, l’instruction de son infraction est retardée à la suite d’u certificat médical qu’il brandi attestant qu’il est malade.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner