Ituri : déplacement des habitants du groupement Bandavilima à la suite des attaques des ADF

Plusieurs personnes sont en déplacement depuis mardi 9 dans le groupement Bandavilima dans le territoire d’Irumu, dans la province de l'Ituri. Ces habitants fuient les attaques meurtrières perpétrées dans cette zone par les rebelles des ADF dans plusieurs villages dont Ndalya, Mambelenga, Apende et Ndimo situés le long de la Route nationale numéro 4.

C’est depuis lundi que s’observe dans la zone un déplacement massif des habitants de plusieurs localités récemment secouées par des tueries perpétrées par des rebelles des ADF dans la chefferie de Walese Vonkutu.

Des sources locales renseignent que toutes les activités sont paralysées et des écoles fermées à la suite d’une psychose qui règne dans la région.

D’après le président de l’Association des étudiants et élèves ressortissants d’Oicha et Irumu (AERO), Prince Kambale, plus de 70 % de cette population a déjà vidé le milieu.

Le député national Jakson Ausse, élu du territoire d’Irumu, confirme le déplacement massif de la population. Il précise que plus de vingt villages sont à ce jour vidés de leurs habitants. Il sollicite l’intervention urgente des forces de défense pour rétablir la sécurité dans cette zone.

C’est depuis janvier dernier que la chefferie de Walesse Vonkutu est la cible d’attaques à répétition des rebelles des ADF dans le territoire d’Irumu. 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner