« La pose de stimulateur cardiaque est possible en RDC » ( Dr Yves Lubenga)

La pose de stimulateur cardiaque est désormais possible à Kinshasa depuis trois ans ; ce qui évite des transferts des patients à l’étranger avec tout ce que cela représente en termes de coût dans la prise en charge. Cette déclaration a été faite lundi 22 mars lors d’un point de presse par le cardiologue Yves Lubenga. Selon lui, les personnes qui connaissent un rythme cardiaque trop lent, ont besoin d’un stimulateur cardiaque plus connu sous le nom de « pacemaker ». 

Dr Lubenga assure que cette chirurgie cardiovasculaire connait une évolution satisfaisante dans la capitale congolaise, après l’avoir expérimentée et réalisée avec succès sur plus des 75 patients congolais :   

« L’implantation des stimulateurs cardiaques est un mode de traitement non substituable de certains types de maladies cardiaques, des maladies cardiaques électriques, caractérisées par un cœur qui a tendance à être très lent. Et donc, qui a tendance à s’arrêter. C’est que la population doit savoir s’agissant de ce genre de maladies, c’est qu’elles se soignent localement, il existe des enfants du pays qui peuvent les prendre en charge. »  

Dr Yves Lubenga invite le gouvernement à prendre en charge les patients congolais car, selon lui, ce sont les personnes à la retraite qui sont le plus concernées :  

« Le message est donc pour toutes ces personnes, un message d’espoir, un message particulier que j’adresserai à l’autorité, cette autorité devrait savoir que l’implantation des stimulateurs cardiaques concernent dans la plupart de cas, une catégorie de la population âgée, souvent à la retraite, et donc, par conséquent, relativement démunie. Et ça serait plus facile pour nous de les soigner à large échelle, si les dispositifs que nous utilisons sont plus en charge par l’Etat congolais. » 

 Selon la même source, classiquement, la durée de vie d’un pacemaker est de 8 à 12 ans, si l’individu est complétement dépendant de la pile. 

Pour lui, cette expérience nécessite d’être capitalisée pour que l’activité soit implémentée sur l’ensemble de la RDC.  

 

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner