Nord-Kivu : plusieurs détenus trainent les prisons sans jugements

Plus de deux milles détenus civils et militaires sont toujours en état de détention préventive prolongée dans les sept prisons du Nord-Kivu. Les uns parmi eux comptent deux à cinq ans sans jugement. Selon des sources judiciaires, dans ce lot, se trouve également une centaine d’enfants en conflit avec la loi dans les deux Etablissements de garde et d’éducation d’Etat (EGEE). Tous attendent désespérément de connaitre leur sort.   

Selon la cheffe de division provinciale de la justice, Madame Tchekanabo, ces détenus sont, pour la plupart, en état de prévention ou condamnés pour des infractions telles que : viol, kidnapping, assassinat, vol à mains armés. Ils vivent dans une promiscuité insalubre étant donné que la capacité d’accueil de ces établissements pénitentiaires, ne correspond plus aux normes requises par la loi en la matière.   

 « Pour les détenus qui sont condamnés pour meurtre, assassinats, voleurs à mains armés, kidnappings et bien autres, viol, ne sont pas éligibles. Et pourtant dans le Nord-Kivu, ce sont ces infractions qui amènent des détenus dans les prisons », avait-elle déclaré la semaine dernière devant les acteurs de la justice civils et militaires. 

Cette pléthore des détenus dans les prisons de la province se justifie par les effectifs réduits des magistrats dans quelques juridictions. 

Pour désengorger ces lieux de détention, les opérateurs locaux de la justice ont recommandé au conseil supérieur de la magistrature ainsi qu’à l’auditorat général de renforcer en nombre des magistrats dans les juridictions du Nord-Kivu, au regard de son contexte sécuritaire particulier par rapport à d’autres provinces. 

 

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner