L’Avenir : « Qui pour remplacer Jean Maweja ? »

Revue de presse du vendredi 2 avril 2021

Plusieurs journaux parus ce matin reviennent sur la destitution du gouverneur du Kasaï-Central. Sur les 17 députés provinciaux présents hier à la plénière, 13 ont voté en faveur de la motion de défiance initiée contre lui. 

Comme le renseigne ce matin «L’Avenir», ce vote marque la fin du règne du seul gouverneur UDPS du pays.

Alors que les initiateurs de la motion ont mis en avant une «incompétence notoire», le quotidien estime plutôt que Jean Maweja a «payé les péchés de ceux qui l’ont précédé».

Le quotidien note notamment que les habitants de la province vivent dans la pauvreté alors que le sous-sol du Kasaï-Oriental regorge d’importantes quantités de diamant.

«L’Avenir» qui ne s’est pas empêché d’évoquer l’accoutrement et la coiffure atypiques du gouverneur déchu, s’interroge sur sa succession. Qui va remplacer le gouverneur Maweja ?

Pour le journal, au regard des défis de la province, une forte personnalité doublée d’un leadership transformateur est souhaitée. A l’UDPS donc de faire un bon casting.

Actualite.cd liste les reproches qui étaient faits au gouverneur Maweja.

Le site Internet reprend les griefs contenus dans la motion initiée par le député Dany Kabengela.

Deux principaux reproches émergent de la liste : «leadership douteux» et «incompétence notoire».

La sortie attendue du nouveau gouvernement occupe encore les éditorialistes ce matin.

Celui de «Forum des As» s’en remet à la Providence et attend le «miracle de Pâques» que les Chrétiens vont célébrer ce week-end.

«Evoquer Pâques est dans l'aire du temps. Cette résurrection-miracle du Seigneur Jésus, fondement de la foi chrétienne. A la lisière de cette commémoration, les Congolais prient pour un autre miracle. Celui de la résurrection de l'appareil gouvernemental», note le journal dans son édito ce matin.

Le confrère remarque que depuis plusieurs mois «le gouvernement est dans un état végétatif irréversible».

Une situation qui, selon le journal, a pour conséquence «la quasi inanition de l'aile gouvernementale du pouvoir exécutif. Donc de l'Etat central».

Contrairement aux pays dotés d’une administration forte, la RDC ne peut pas se permettre de rester si longtemps privé de gouvernement, opine le quotidien.

Pour relancer la machine donc, estime «Forum des As», les Congolais s'en remettent au miracle pascal.

Au sujet de la publication de ce gouvernement, «La Prospérité» croit savoir que ce n’est plus qu’une affaire d’heures.

«Ce n’est plus qu’une affaire d’heures, voire de quelques jours, pour en découdre avec le début de la fin de ce si long suspense qui aurait entouré la publication du gouvernement dit des ‘’Warriors’’», écrit le journal.

Le quotidien énumère les raisons qui, selon lui, ont justifié le temps pris pour la composition de l’équipe gouvernementale : le nombre réduit des portefeuilles, la représentation des femmes et la présence des membres de la société civile.

Autant de sujets qui n’auraient pas facilité la composition de la nouvelle équipe gouvernementale.

C’est ainsi que «Forum des As» les chefs de partis devraient se faire violence pour faciliter le travail du Premier ministre nommé.

Se faire violence notamment pour présenter des femmes aux portefeuilles réservés à leurs formations politiques.

La représentativité des femmes dans les institutions du pays étant constitutionnelle, les chefs des partis politiques ne peuvent plus aller outre mesure, écrit le journal.

Mais le quotidien estime que la compétence devrait l’emporter sur toute autre considération.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner