Kasaï-Central : l'ONG MDI alerte sur l’existence des restes explosifs de guerre


Les restes explosifs de guerre, qui se retrouvent encore sur plusieurs sites de la province du Kasaï-Central, constituent un danger permanent pour la population. C'est ce qu'a indiqué ce lundi 4 avril à Kananga, la coordonnatrice de l’ONG Mouvement pour le développement intégral (MDI), Rose Okito, au lendemain de la célébration de la Journée internationale pour la sensibilisation aux problèmes de mines et à l’assistance anti-mine.

« La situation est catastrophique. Les mines, on les avait enlevées. Mais, les restes non explosés de guerre comme les bombes, les cartouches et autres comme grenades se retrouvent encore en quantité. Je peux parler pour les chutes Mbombo, un endroit cible pour les travaux de développement. Mais je vous dis que c’est un endroit très pollué avec des restes non explosés de guerre. A part les chutes Mbombo, il y a beaucoup d’endroit. A Demba, il y a Dimbelenge, les sites comme Mpoyi et Nsele, il y a beaucoup d’endroits », a détaillé Rose Okito.

D’après elle, pour éviter ce danger permanent, sa structure procède par des sensibilisations et attend aussi une assistance du gouvernement central pour atteindre les résultats escomptés.

« La première chose est que nous sommes en train de sensibiliser la population car une communauté qui a l’information va éviter les accidents mortels. C’est la première chose, la deuxième est que nous sommes en train de parler à nos partenaires, ils peuvent nous financer pour que nous travaillions à fond pour polluer les endroits afin d’un développement total », a-t-elle poursuivi.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner