L’Assemblée nationale veut créer une commission d’enquête spéciale sur les tueries au Nord-Kivu et en Ituri

Une commission d’enquête spéciale sur les tueries au Nord-Kivu et en Ituri est en gestation au niveau de l’Assemblée nationale. Elle aura, en vertu de l’article 48 du règlement intérieur de la chambre basse du Parlement, les pleins pouvoirs d’enquêter sur toutes les institutions du pays, y compris au sein de l’armée.

La Conférence des présidents a adopté la proposition de la mise sur pied de cette commission, qui sera soumise à l’approbation de tous les députés au cours de la plénière de ce mercredi 7 avril.

Selon le député Gratien Iracan, auteur de cette proposition, la mise sur pied d’une commission d’enquête est une grande avancée pour la paix dans l’est du pays. Il estime que toutes les initiatives précédentes n’ont jamais abouti pour des raisons de secret défense :

« Nous allons aller au-delà de secret défense, parce que nus devons connaitre ce qui se passe réellement au sein de l’armée. Aucun député ne peut accepter qu’il y ait continuité des massacres dans l’est du pays, parce qu’on couvre un ami ou un collègue. »

/sites/default/files/2021-04/060421-p-f-kinshasagratieniracancomspecialenqueteest-00.mp3

Depuis plusieurs années, les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri sont en proie à l’insécurité récurrente, due à l’activisme des groupes armés locaux et étrangers.  

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner