RDC : la protection des civils au cœur du mandat de la MONUSCO

La question de la protection de la population civile est au centre de toutes les actions de la mission des Nations unies en RDC. Tous les grands moments de cette mission, de la MONUC à la MONUSCO, n’ont eu pour motivation première que de chercher à protéger les droits fondamentaux de la population civile, notamment face aux attaques des groupes armés dans l’Est du pays.

La dernière résolution, adoptée en décembre dernier par le Conseil de sécurité des Nations unies et qui a prorogé d’un an le mandat de la MONUSCO, revient également sur la question de la protection des civils.

Le Conseil de sécurité assigne à la Mission deux « priorités stratégiques », à savoir : la protection des civils et l'appui à la stabilisation, au renforcement des institutions de l'État et aux principales réformes de la gouvernance et de la sécurité.

La résolution 2556 mentionne notamment que «la protection des civils doit être la priorité lorsqu'il s'agit de décider de l'usage des capacités et ressources disponibles ».

« Prendre toutes les mesures nécessaires pour assurer une protection efficace, rapide, dynamique et intégrée des civils se trouvant sous la menace de violences physiques dans les provinces où la Mission est actuellement déployée», fait partie des «tâches prioritaires» assignées à la MONUSCO aux termes de cette résolution. 

Autre tâche de la mission onusienne en ce qui concerne la protection des civils :

« Mener, à l'appui des autorités de la République démocratique du Congo et sur la base des informations recueillies et analysées, de façon unilatérale ou conjointement avec les FARDC, des offensives ciblées et énergiques en République démocratique du Congo en vue de neutraliser les groupes armés et de contribuer à réduire la menace qu'ils constituent pour l'autorité de l'État et la sécurité des civils.»

Autant de tâches que la MONUSCO effectue dans le respect des droits humains et des libertés fondamentales.

Zone tampon, système d’alerte et renseignements

La MONUSCO, dans sa mission de protection de la population civile, se sert de plusieurs stratégies. Elle procède notamment à la mise en place d’un environnement protecteur par la création de zones tampon et d’îlots de sécurité.  

La mission onusienne fait également du déploiement préventif, la collecte des renseignements et les mises au point des systèmes d’alerte. 

Toutes ces actions permettent aux forces de l’ONU de protéger les civils en danger, d’empêcher les attaques des groupes armés et, par conséquent, de sauver des vies.  

Les acteurs de la MONUSCO, chargés de protéger les civils, sont sa force militaire, spécialement la Brigade d’intervention et ses différentes composantes. Mise sur pied pour s’acquitter des tâches liées à la protection des populations civiles et à la neutralisation des groupes armés, la force de la MONUSCO opère actuellement avec un effectif de 14 000 militaires, maximum autorisé par la Résolution 2556.  

Quant aux objectifs de protection, ils ont été définis dès la création de la MONUSCO dans la Résolution 1291 adoptée en 2000. Il s’agit notamment de faciliter l’aide humanitaire et veiller au respect des droits de l’homme, particulièrement des personnes vulnérables comme les femmes et les enfants.

En 2004, le Conseil de sécurité ajoutera sur la liste de cet objectif la protection du personnel humanitaire.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner