Justice: Willy Bakonga extradé à Kinshasa puis detenu à la DGM

L’ancien ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et technique (EPST), Willy Bakonga  a été extradé à Kinshasa ce mercredi à Kinshasa.  Selon les sources contactées par Radio Okapi, il est provisoirement détenu par la DGM pour avoir traversé avec une fausse identité.

Il sera par la suite transféré au Parquet général près la Cour de cassation dont une demande vient déjà d'être faite par l'entremise du secrétaire général du Parquet.

En tant que service de migration, la DGM dispose d'un cadre de transit pour quiconque échapperait notamment à son contrôle, donc un clandestin. Selon la loi qui régit cette direction, elle a des OPJ à compétence restreinte dont la durée de détention ne doit pas dépasser 48h. 

Et Willy Bakonga se trouve dans cette situation. La DGM doit ainsi formaliser cette clandestinité avant de le transférer à la justice. Une fois au parquet, celui-ci poursuivra son instruction pré juridictionnelle qu'il avait déjà entamée avec le conseil du fugitif, puis le présentera à la Cour de cassation afin de décider de sa détention préventive.

Celle-ci pourra être transformée en une assignation à résidence surveillée, comme ce fût le cas pour l'ancien ministre de la Santé Oly Ilunga. 

Arrêté à Brazzaville le 20 avril dernier en fuite pour l'Europe, Bakonga a été acheminé sur base d'une coopération de police de frontière entre les deux capitales. Il avait refusé de répondre au mandat de comparution du Parquet qui l'accuse de détournement présumé de deniers publics. 

Il avait a été débarqué d’un vol d’Air France en partance pour Paris, à la demande de Kinshasa qui a sollicité son extradition. 

M. Bakonga était recherché par le parquet depuis le 16 avril dans le cadre d'une affaire de détournement des fonds. 

Ancien ministre des Sports sous le régime de l'ex-président Joseph Kabila, M. Bakonga occupait depuis août 2019 le portefeuille de l'Enseignement primaire et secondaire de la RDC dans l'équipe gouvernementale démissionnaire du Premier ministre Sylvestre Ilunga. 

Une demande d'extradition de l’ex-ministre de l'Enseignement primaire, secondaire et a été adressée à la justice du Congo Brazzaville. La justice de la République du Congo a donc répondu favorablement à la demande congolaise. 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner