Mai-Ndombe : l'évêque d'Inongo invite l'IGF à auditer la gestion des fonds alloués à la province

L’évêque d’Inongo (Mai-Ndombe), Monseigneur Donatien Bafuidinsoni, appelle les instances habilitées, comme l’Inspection générale des finances (IGF) à procéder à un audit urgent et sans complaisance de la gestion des ressources locales et autres fonds alloués à cette province. Selon lui, cet audit permettra le respect des lois et des biens communs et servira à bâtir réellement un état de droit. Cette demande a été faite après avoir constaté que le Mai-Ndombe est toujours enclavé et la situation socio- économique de sa  population demeure toujours dégradable, malgré toutes les ressources locales que possède cette province. 

Selon l’évêque d’Inongo, il est inconcevable qu’au regard de ses innombrables ressources humaines, agricoles, aquatiques, halieutiques et géologiques, la situation socio-économique de la population de la province du Mai-Ndombe demeure toujours déplorable. 

Monseigneur Bafuidinsoni soutient qu’avec une bonne gestion de toutes ces potentialités, les conditions de vie de cette population seraient déjà améliorées. 

Le prélat catholique en appelle à un audit urgent de l’Inspection générale de finances dans la province du Mai-Ndombe, afin que les biens publics soient respectés : 

 « Nous en appelons à un audit urgent et sans complaisance de la gestion des ressources locales et autres frais alloués à la province par les instances habilitées, en occurrence l’IGF, pour que le respect des lois et des biens communs serve à bâtir réellement un état de droit. Il est plus qu’urgent pour les autorités aussi bien au niveau national que provincial d’initier des projets de développement de la province du Mai-Ndombe pour la sortir de son enclavement et des ténèbres dans lesquels elle risque d’être plongée encore longtemps, si l’on n’y prend garde. » 

L’évêque d’Inongo appelle les fils et filles de Mai-Ndombe, chacun à son niveau de responsabilité, au changement profond dans la manière de vouloir servir ou de gérer leur province. 

 

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner