La Tempête des Tropiques : « Etat de siège au Nord-Kivu et en Ituri : FARDC et Police affichent leur détermination »

Revue de presse du mercredi 5 mai 2021

Les journaux de Kinshasa sont revenus mercredi 5 mai sur l’état de siège décrété au Nord-Kivu et en Ituri, avec la nomination des gouverneurs militaires.

Même s’il faut y consacrer la moitié du budget de l’Etat a la réussite de l’état de siège, « la RDC le fera », note La Tempête des Tropiques, citant Patrick Muyaya, porte-parole du Gouvernement. «Le Gouvernement Sama Lukonde persiste et signe que la paix n’a pas de prix», a soutenu le ministre Muyaya. Et de préciser, « le Chef de l’Etat a également donné le mandat de perquisition durant la période de l’état de siège.»

Pendant ce temps, selon le journal, l’Armée et la Police nationale promettent de mettre en déroute l’ennemi.

Le Gouvernement est aussi prêt à exécuter les ordonnances présidentielles relatives à l’état de siège, signale L’Avenir. « En exécution de deux ordonnances signées par le Chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, en rapport avec l’état de siège décrété dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri, le Premier Ministre, Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge, a fait le tour d’horizon avec les ministres sectoriels concernés par ces ordonnances. Selon une dépêche de la Cellule de communication de la Primature, il s’agit respectivement du Vice-Premier ministre de l’Intérieur, Aselo Okito, de la ministre d’Etat à la Justice et Garde des sceaux Rose Mutombo, et du ministre de la Défense nationale, Gilbert Kabanda », précise le quotidien.

« Appui à l’action des FARDC : le gouvernement mobilise les médias », titre Le Potentiel. « L’appel à la mobilisation totale lancé par le chef de l’État, Félix Tshisekedi, pour faire front avec les forces armées déployées pour sécuriser les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri en proie à l’activisme des groupes armés et des terroristes a vite trouvé un écho. Patrick Muyaya, ministre de la Communication et Médias et Porte-parole du gouvernement convainc les acteurs de son secteur à se ranger derrière la défense de la patrie », poursuit le tabloïd, avant de préciser :

« La patrie en danger, le journalisme d’information en RDC doit s’adapter pour servir à l’intérêt national et contre l’ennemi. »

Pour AfricaNews, « le soldat Tshisekedi sonne la mobilisation générale », donnant un délais de « 30 jours pour ramener la paix dans l’Est! » de la RDC. « Joseph Désiré Mobutu et Laurent Désiré Kabila ont connu cette insécurité. Joseph Kabila l’a aussi combattue. Félix Tshisekedi l’affronte depuis deux ans et veut en finir. Le début d’une lutte armée est toujours comparable à l’entrée d’un long tunnel dont l’issue n’est pas évidente », commente le journal.

« Aujourd’hui, il n’en est qu’à l’étape de l’effectivité de l’exécution de ses intentions visant à en découdre avec cette situation d’insécurité généralisée devenue, curieusement, comme un fonds de commerce au bénéfice des criminels ainsi que tant d’autres marchands d ’illusion s, pour justifier leur promenade de santé dans l’Est du pays. Mais, cette fois-ci, espère-t-on qu’au regard de cette volonté manifeste affiché e par le Commandant Suprême, les FARDC seront à même de laver l’affront pour démanteler et éradiquer ces groupes armés », renchérit La Prospérité.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner