Goma : les 5 pays de CPGL comptent éradiquer totalement les groupes armés locaux par des moyens non militaires


La réunion sur l’opérationnalisation du Groupe de contact et de coordination de cinq pays membres signataires de l’accord cadre d’Addis-Abeba sur la sécurité dans la région des Grands lacs, en 2013, s'est clôturé jeudi 6 mai à Goma. Cet organe mis en place par les participants vise essentiellement l’éradication totale des forces négatives et autres groupes armés locaux, par des moyens non militaires. 

Les délégués venus du Rwanda, du Burundi, de l’Ouganda, de la Tanzanie et de la RDC, pays hôte, ont convenu, au terme de cette rencontre, sur une nouvelle approche globale qu’est le Groupe de contact et de coordination. Ils estiment qu’au-delà des opérations militaires en cours, cette nouvelle démarche vise pareillement l’éradication totale, par des moyens non militaires, des groupes armés locaux et étrangers actifs dans les cinq pays signataires de l’accord-cadre.

Le coordonnateur national adjoint du mécanisme national de suivi, Patrick Mutombo Kambila explique les stratégies mises en place pour y parvenir :

« Nous venons de mettre sur pied au sein du groupe de contact, ce que nous appelons la cellule opérationnelle. Donc, nous aurons dix officiers supérieurs sur le terrain pour les mesures non militaires devant accompagner les mesures militaires. Les mesures non militaires, c’est [notamment] le DDR. Tous les pays de la région devront mettre à niveau leurs programmes de DDR (…) »

Les délégués participants à cette rencontre, dont la communauté internationale représentée par la MONUSCO, ont également soutenu unanimement l’idée de couper ces groupes armés de leurs sources d’approvisionnement en armes et en munitions de guerre. 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner