Kinshasa : la MONUSCO prend note de l’état de siège décrété pour le Nord-Kivu et l'Ituri

La MONUSCO prend note du fait que l’état de siège est décrété par le président Félix Tshisekedi pour une période initiale de 30 jours dans le Nord kivu et l'ituri et que son éventuelle prorogation nécessite consultation avec l’Assemblée nationale et le Sénat. Mathias Gillmans, le porte-parole de la Mission onusienne, l’a déclaré mercredi 5 mai lors de la conférence de presse des Nations unies à Kinshasa. Par ailleurs, la MONUSCO s’engage à accompagner de manière constructive les autorités congolaises dans le cadre de cette nouvelle disposition, tout en restant vigilante concernant le respect des droits fondamentaux. 

« Dans l’application de cet état de siège, nous allons être constructifs et nous allons être également vigilants à ce que les droits fondamentaux soient respectés. Nous avons pris note que, hier, le porte-parole de l’armée a pris des engagements en ce sens, évidemment. On s’en félicite », a affirmé Mathias Gillmans.

Il assure que la MONUSCO ne cessera d’apporter son soutien à l’armée congolaise en vue de restaurer la paix dans cette partie du pays : 

« Nous continuerons à apporter notre soutien, autant que possible, à l’armée congolaise. Parce que, évidemment, il est dans l’intérêt de tous que la situation s’améliore dans ces deux provinces en particulier. Il est clair que c’est une décision souveraine, c’est une disposition constitutionnelle, c’est une décision qui a été prise par le président, donc évidemment, nous, on se place toujours dans une logique de partenariat et de soutien. «  

Selon lui, la MONUSCO fera tout ce qui est en son pouvoir « pour que cette nouvelle disposition soit aussi efficace que possible. Avec aussi, à notre sens, c’est important de le rappeler, en plus d’opérations militaires, il faut toujours accompagner la restauration de l’autorité de l’Etat. » 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner