Nord-Ubangi : la centrale hydroélectrique de Mobayi-Mbongo toujours en panne


Le cadre de concertation provincial de la société civile du Nord-Ubangi dénonce le financement de 22 millions de dollars américains pour la réhabilitation de la centrale hydroélectrique de Mobayi-Mbongo, « qui n'aura servi en rien. »
La population locale est toujours sans électricité. La société civile invite le Président Félix Tshisekdi à s’impliquer personnellement pour décanter cette situation.

Selon le président de cette structure, Taylor Taima, ce fonds débloqué depuis 2018 par la Banque mondiale devait servir notamment à la réhabilitation des trois turbines, des réseaux de transport et de distribution de l’électricité à travers la ville de Gbadolite et ses environs. Mais, depuis un mois le chef-lieu du Nord-Ubangi est dans le noir. Conséquence : paralysie totale des activités socio-économiques.

« La population de Gbadolite est habituée à l’électricité. Maintenant, qu’il n’y a pas de courant, la vie s’est presque arrêtée. Et la situation est dramatique ! Mais, si nous remontons l’histoire, nous devons savoir que la Banque mondiale avait déjà financé la réhabilitation de notre centrale hydroélectrique de Mobayi-Mbongo, et ses réseaux de distribution et de transport, tout, tout, tout », rappelle Taylor Taima.  

Depuis tout ce temps, poursuit la même source, « la Banque nous avait laissé entendre qu’on devait résoudre d’abord la situation d’un premier groupe, qui devait alimenter la ville et qui devait les aider à travailler. Maintenant qu’on a réhabilité la turbine là, ça fait une année. Et à présent nous sommes encore dans le noir. Et nous, nous posons la question de savoir pourquoi les autorités ne s’attèlent pas pour qu’on puissent réhabiliter notre centrale ? »

Le président du cadre de concertation plaide ainsi pour la reprise des travaux et sollicite l’implication personnelle du Chef de l'État :

« Nous demandons au gouvernement central, nous demandons l’implication personnelle de son Excellence Monsieur le Président de la République pour qu’on puisse décanter la situation de la centrale de Mobayi-Mbongo. Et surtout que cette centrale était déjà financée dans l’ordre de 22 millions de dollars américains. Nous ne comprenons pas ce qui se passe réellement, en ce qui concerne la réhabilitation de notre centrale. C’est ça le drame! »

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner