Nord-Kivu: 22 rebelles ADF tués depuis l'instauration de l'état de siège (Armée)


Vingt-deux combattants ADF ont été tués, soixante de leurs collaborateurs arrêtés et huit armes de type AK47 récupérées par les FARDC au cours de différentes opérations militaires de l’armée  à Beni depuis l'instauration de l'Etat de siège au Nord-Kivu.  Ce bilan à mi-parcours des opérations des FARDC a été rendu public dimanche 16 mai par le porte-parole du secteur opérationnel Sokola 1 Grand Nord au cours d’une conférence de presse.  

Selon le porte-parole du secteur opérationnel Sokola 1 Grand Nord, lieutenant Anthony Mwalushay, ce bilan concerne l’ensemble de la zone opérationnelle couvrant les villes de Beni et Butembo ainsi que les territoires de Beni et Lubero.  

Au cours de cette conférence de presse, il a appelé la population à faire plus confiance à son armée, « qui travaille jour et nuit pour que la paix soit une réalité dans la région de Beni. » 

L’état de siège est entré en vigueur depuis le 6 mai au Nord-Kivu et en l’Ituri. Il vise à endiguer l’insécurité qui persiste depuis plusieurs années dans ces provinces.  

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner