Kinshasa : le directeur du musée national invite les jeunes à s’intéresser aux œuvres ancestrales


Les musées universitaires de Kinshasa ont organisé mardi 18 mai une exposition d’œuvres d’art au département d’anthropologie sur le site de l’UNIKIN, à l’occasion de la célébration de la journée internationale des musées. Le thème choisi pour cette exposition était : « Vivre ensemble pour la cohésion nationale ».

Les organisateurs de cet évènement ont insisté sur l’importance des musées dans la construction de nos sociétés modernes. 

Le directeur du musée national de Kinshasa, Paul Bakwalufu, a invité à cette occasion la jeunesse à s’intéresser aux œuvres ancestrales à travers les différents musées de la RDC : 

« Chaque année, nous nous rassemblons ici à l’université. C’est pour nous une façon de dire à la jeune génération de ne pas oublier les œuvres des ancêtres et qu’il est important pour elle de venir chercher les repères au musée. »  

Pour le directeur des musées nationaux de la RDC, au-delà de leurs rôles classiques, les musées nous apprennent la maintenance.  

« Le musée a un rôle à jouer dans la société. La Belgique a au moins mille musées. Dans ce pays, nous en avons seulement une dizaine. Le musée inculque l’esprit de maintenance, l’esprit de conservation. Dans nos langues maternelles il n’y a pas le mot maintenance, c’est ça la difficulté que nous avons même pour nous développer puisque nous sommes incapables de maintenir ce qu’on met à notre disposition », a précisé Paul Bakwalufu.   

Les agents du département d’anthropologie, qui étaient présents à cette cérémonie, ont affirmé que le musée n’était pas connu du public. 

« Le musée est méconnu par beaucoup. Essayez de promener votre micro même ici à l’université, même auprès des étudiants, certains ne savent même pas qu’il y a un musée ici », a lancé Mme Neka, professeur et conservateur des œuvres d’art du musée de l’UNIKIN.  

A la fin de cette cérémonie, plusieurs étudiants en anthropologie ont promis d’inviter leurs collègues à découvrir ce musée. 

 « A l’issue de cet évènement, nous avons compris que le musée revêt une importance capitale dans une société parce que ça fait le pont entre le passé, le présent et le futur », indique Christian Mutsiku, étudiant en anthropologie. 

Plusieurs œuvres d’art ancestrales de la RDC ont été exposées, à l’instar des masques Mfumu et la cuillère à deux fonctions. 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner