Butembo : le conseil de la jeunesse demande la nomination d’autorités militaires dans les entités locales

Le conseil urbain de la jeunesse de Butembo a demandé jeudi 20 mai au gouvernement de nommer le plus rapidement possible les autorités militaires dans les entités territoriales décentralisées, dans le cadre de l’état de siège en vigueur au Nord-Kivu en Ituri. 

Selon le président de cette structure des jeunes, Franck Mukenzi, la situation actuelle, marquée par l’insécurité grandissante à Butembo, nécessite qu’on clarifie rapidement les choses. Selon lui, il est difficile de savoir s’il faut continuer à travailler avec les responsables communaux actuels ou pas.  

« L’état de siège, tel que l’ordonnance le disait, on devrait avoir aussi des autorités (militaires) au niveau urbain, au niveau territorial, au niveau même de communes. Mais jusque-là nous constatons que chez nous, ça tarde, on se prépare déjà psychologiquement, moralement qu’on va travailler avec les militaires, nous volons à ce qu’il y ait le maire militaire, les bourgmestres militaires avec qui on va conjuguer ensemble pour qu’on essaie un peu de travailler. Jusque-là, on est en train d’enregistrer des cas d’insécurité dans la ville de Butembo. Es- ce qu’on va encore s’adresser aux bourgmestres qui sont là, on va s’adresser au maire qui est là, alors qu’on sait que nous sommes dans l’état de siège ? », s’est-il questionné.

Il a appelé le gouvernement à agir le plus tôt possible pour qu’on puisse entrer dans l’effectivité de l’état de siège :  

« On s’attendait à des opérations comme de couvre-feu. Oui, on le veut parce qu’on ne veut pas vivre avec des malfrats, des gens qui insécurisent la ville. Le fait que la nomination des maires traine, on n’a pas encore eu la bonne façon de savoir comment est-ce que nous allons nous y mettre, on a des pensées, on a des illusions. En décrétant l’Etat de siège chez nous, nous avons compris qu’on répond maintenant à notre doléance. » 

Selon lui, le fait qu’il n’y a pas d’autorités militaires dans ces entités locales crée du tout « une frustration parce que jusque-là on s’attendait à quelque chose mais qui n’est pas encore arrivée.»  

Le Président Félix Tshisekedi a nommé mardi 4 mai le lieutenant général Luboya Nkashama Johnny, gouverneur militaire du Nord-Kivu et le lieutenant général Ndima Konguba gouverneur militaire de la province de l'Ituri. Ces nominations entre dans le cadre de l’état de siège, qu’il a décrété pour endiguer l’insécurité persistante dans ces provinces.   

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner