RDC : des enfants déplacés de Goma appelés à intégrer les écoles de Bukavu (EPST)

Les parents d’élèves déplacés venus de la ville de Goma au Nord-Kivu, sont appelés à inscrire leurs enfants dans des écoles les plus proches des sites à Bukavu au Sud-Kivu. Jean Pierre Yoy Bokete, responsable de la province éducationnelle Sud-Kivu 1, a lancé cet appel mardi 2 juin.  

Il s’adressait aux parents de Goma déplacés à Bukavu, Kabare, Kalehe, Idjwi et Walungu. 

La scolarisation des enfants déplacés de Goma à Bukavu est une priorité pour la division provinciale de l’enseignement primaire, secondaire et technique (EPST), dans la province éducationnelle Sud-Kivu 1, affirme Jean Pierre Yoy Bokete. 

Il insiste sur le fait que tout sera gratuit et cela dans tous les réseaux de l’enseignement tant public que privé : « Aux parents d’élèves des familles qui sont venus de Goma d’aller inscrire leurs enfants dans les écoles qui leurs sont proches aux chefs d’établissements, d’accueillir et d’inscrire ses élèves sans contrainte aucune. » 

Mais, des parents venus de Goma s’interrogent sur la matérialisation de la mesure : « Cet appel, c’est une bonne idée mais il y a des petites contraintes. Niveau scolaire d’abord, les enfants sont nombreux, ils viennent des différentes écoles, le niveau élémentaire, primaire, secondaire ne sont pas le même.» 

Un des responsables d’une école qui n’a pas voulu citer le nom de son établissement doute qu’une telle mesure puisse réussir dans les écoles privées qui vivent des frais payés par les parents. 

« Vous savez que dans les écoles privées ce sont les parents qui sont les sponsors. Alors s’il n’y a rien qui vient de la part des parents, c’est difficile d’accepter des enfants déplacés », dit-il. 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner