Le Potentiel : « Sénat : Thambwe Mwamba de nouveau dans les mailles de la justice »

Revue de presse du jeudi 10 juin 2021

« Va-t-il encore échapper au filet de la justice ? Le sénateur Alexis Thambwe Mwamba, ancien président du Sénat, est attendu à la Cour de cassation pour justifier la gestion des frais de fonctionnement de la Chambre haute du Parlement alors qu’il était président de cette chambre », rapporte Le Potentiel.

Mais bien avant cela, il y a une étape capitale qu’il faut franchir : la levée de ses immunités parlementaires. Dans un réquisitoire adressé au bureau du Sénat et lu, mercredi en plénière, par le rapporteur, le procureur général près la Cour de cassation a sollicité la levée des immunités de quelques sénateurs, notamment Alexis Thambwe Mwamba, explique le quotidien, avant de conclure :

« Les 85 sénateurs membres de l’Union sacrée de la nation qui ont voué au chef de l’État leur accompagnement pour la réussite de l’avènement de l’état de droit, devront être conséquents et se comporter comme tels. Il n’y a pas de véritable état de droit sans une justice équitable, y compris pour ceux qui tentent de se cacher derrière des immunités pour faire saigner les finances publiques ».

Après le rapport d’audit de l’IGF sur le Sénat, titre la Tempête des Tropiques, la Cour de cassation veut poursuivre Thambwe Mwamba ! En effet, affirme le quotidien, dans deux correspondances adressées à l’actuel bureau de la Chambre haute du Parlement, le procureur général près de cette Cour demande la levée des immunités de l’ancien président du Sénat et de l’ex-Questeur Eric Rubuye.

Au niveau du Sénat, renchérit Forum des As, la plénière a décidé de l'envoi de ce réquisitoire à la commission ad hoc qui existe déjà pour le même travail, concernant la levée des immunités du sénateur Matata Ponyo, ancien Premier ministre de 2012 à 2016, accusé de détournements de fonds destinés au parc agroindustriel de Bukanga Lonzo.

Alexis Thambwe Mwamba et consort sont accusés de plusieurs faits de détournements des deniers publics, poursuit le journal, dont le plus patent date du 6 janvier 2021 où "les sommes de Euros 2.000.000 et USD 1.000.000, retirées par le trésorier du Sénat à la BCDC ont été amenées à la résidence du sénateur Alexis Thambwe Mwamba sans juste motif et remis au trésor le lendemain, le 7 janvier 2021". Ces faits ont été relevés à la suite d'une mission de contrôle de gestion effectuée par six inspecteurs des finances auprès du Sénat pour la période allant du 1er janvier 2019 au 31 décembre 2020.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner