La CENCO invite Félix Tshisekedi à mettre des moyens à la disposition des FARDC

L’Eglise catholique demande au gouvernement de rééquilibrer les dépenses des instituions proportionnellement aux besoins de la population et au Chef de l’Etat, de doter l’armée nationale de moyens conséquents pour rétablir l’intégrité territoriale. Ces recommandations sont contenues dans le message de la 58ème assemblée plénière de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO), livré ce lundi 21 juin au centre Caritas de Kinshasa par le secrétaire général de la CENCO, abbé Donatien Nshole au cours d’une conférence de presse. 

Dans leur message intitulé ‘’Soyons unis’’, les évêques catholiques lancent un appel à la cohésion nationale, à l’unité et à la solidarité.  

Les prélats se sont exprimés sur plusieurs points relatifs à la situation sociale, politique, économique, sécuritaire et humanitaire de la RDC.  

«Mettre davantage l’armée dans les conditions qui lui permettent de répondre efficacement à sa mission», insistent-ils. 

Les prélats saluent la solidarité exprimée et la proximité du Chef de l’Etat avec la population sinistrée de l’est. « Ces gestes renforcent l’unité du Congo», a fait remarquer l’abbé Donatien Nshole. 

 Exclusion d’adversaires politiques 

Ce dernier déplore cependant la détérioration du climat politique au pays : 

« Nous constatons que cette unité est de plus en plus menacée par les antivaleurs telles l’exclusion d’adversaires politiques. Nous avons apprécié à leur juste valeur, les premiers gestes du Président de la République, notamment la décrispation du climat politique et la liberté d’expression, la mise en œuvre de la gratuité de l’enseignement de base. L’option de la politisation de la CENI, avec la prédominance de la nouvelle majorité au pouvoir, adoptée au Parlement, ne rassure pas tous les acteurs politiques et sociaux, et ne garantit pas un processus électoral crédible. Ce qui porte les germes de contestation et de crise de légitimité ». 

Il soutient par ailleurs que sur le plan socio-économique, la population croupit dans la misère : 

« La majorité de la population continue à faire face à l’extrême pauvreté. Curieusement, à côté d’elle, il y a encore et toujours une poignée de compatriotes qui s’enrichit de façon scandaleuse et sans cause ». 

Concernant la composition de la CENI, la CENCO affirme avoir bien évolué sur la désignation du délégué des confessions religieuses dans cette institution. 

Elle dit attendre le canevas de l’Assemblée nationale pour présenter le candidat des confessions religieuses à l’entérinement.  

Elle s’attend aussi à la correction de la loi organique de la CENI, au niveau de la loi électorale.  

 

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner