Equateur : mise en place de la dynamique des femmes médecins

Les femmes médecins de la province de l’Equateur se sont engagées à promouvoir leur solidarité. Elles ont décidé aussi d’accroître leurs compétences par la formation, afin de devenir plus compétitives et rayonner la province. Cette décision a été prise samedi 26 juin, au cours d’une conférence-débat sur la drépanocytose et le COVID-19 tenue à Mbandaka. Ces assises ont marqué aussi la sortie officielle de leur structure dénommée Dynamique des médecins femmes de l’Equateur(DYMEFEQ).

La présidente de la DYMEFEQ, Dr Valérie Ndege, parle de la motivation de la création de cette ASBL:

« Nous sommes nombreuses mais on ne se connaissait pas. D’abord c’est une ASBL d’entraide sociale. Dans nos objectifs, il y a aussi des activités formatives. Pour d’abord les membres elles-mêmes, afin de renforcer leurs capacités dans la prise en charge de certaines pathologies ; et puis nous allons nous atteler aussi sur la santé de la jeune fille, de la mère et de l’enfant. Voilà, nous avons choisi cette thématique, d’abord c’était à l’occasion de la journée internationale célébrée le 19 juin. Et puis nous avons profité, nous avons un atout ici, un de nos membres drépanologues de formation, qui vient d’avoir son diplôme ; alors nous avons vu que c’était une occasion pour qu’elle puisse aussi nous donner, nous parler de ce qu’elle vient d’apprendre sur la nouvelle approche thérapeutique sur la drépanocytose ».

Dr Valérie Ndege précisé que le but de la conférence était également de réveiller les autorités administratives et sanitaires  pour l’installation des unités de prise en charge des drépanocytaires à l’Equateur :

« C’est pourquoi nous avons voulu, à travers cette conférence, que nous puissions réveiller tous nos politiques, les autorités administratives et sanitaires, qu’on puisse installer des unités de prise en charge des drépanocytaires, d’installer ce programme ici au niveau de la province de l’Equateur, et au niveau des institutions étatiques commencer à monter les unités de prise en charge de cette pathologie ».

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner