Indépendance de la RDC : le 30 juin 1960, Mbuji-Mayi ressemblait à un camp minier

La RDC célèbre la fête de son accession à  l’indépendance  le 30 juin. D'après  des témoignages des personnes vécues à Mbuji-Mayi dans la province du Kasaï Oriental, cette ville était presqu’un camp minier.  Les autochtones appelés Bakuanga, vivaient éparpillés dans la ville selon leurs clans.  Des personnes ayant vécu à Mbuji-Mayi, en 1960 témoignent que la ville était célèbre à cause de son marché construit par la société minière de Miba :

« C’était un village de Bakuanga plus la ville Miba. Il n’y avait qu’un seul marché Bakuandianga. C’était un marché construit par la Miba pour ses travailleurs. Ca prenait  le nom de marché surtout  dimanche. Le marché renommé c’était Samedi à Tshilenge »,  témoignage Symphorien Lukoji qui  avait 15 ans en 1960, lorsque la RDC  a accédé à son indépendance. 

Selon toujours des témoins, les infrastructures de routières et sanitaires n'existaient pas. Il n'y avait qu'un dispensaire à la place des hôpitaux. En dehors de la route nationale numéro 2, les autres routes n'étaient pas encore construites. 

La révérende soeur Mbuyi Kalolo, qui était à l’école primaire, s’étonne de la manière dont la ville de Mbuji-Mayi s’est développée après 61 ans.

Les premiers habitants  de Mbuji-Mayi affirment que la ville diamantifère s’est développée progressivement depuis le conflit de Luluabourg qui a opposé les Baluba au Lulua en 1960. 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner