Etat de siège : les journalistes du Nord-Kivu et de l’Ituri appelés à plus de responsabilité

Le gouvernement a appelé les journalistes œuvrant dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri à plus de responsabilité dans l’exercice de leur profession en cette période de l’état de siège dans ces deux provinces. Le porte-parole des FARDC, le général Léon-Richard Kasonga a lancé cet appel aux médias au cours d’un point de presse tenu  mardi à Goma (Nord-Kivu), en présence du gouverneur militaire et du ministre de la communication Patrick Muyaya. 

Le général Leon Richard Kasongo a martelé sur le rôle des médias dans la société comme acteurs  du changement et de faiseurs d’opinions. Cela avant de les appeler  à l’observance stricte  des valeurs cardinales qui régissent  la profession du journaliste dont le respect de l’éthique et de la déontologie du métier en cette période de l’État de siège dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri. 

 «  Les devoirs des médias en cette période de l’état de siège : une conduite irréprochable, une communication citoyenne, l’observance des lois de la république, le respect de l’éthique et de la déontologie », a expliqué le général Kasonga. 

Le porte-parole de l’armée a promis aussi son accompagnement aux médias dans le cadre du respect des droits des journalistes qui seraient bafoués par certains responsables dans ces deux provinces : 

 « Vous qui êtes faiseurs d’opinions, que diffusez-vous ? Et nous sommes derrière vous pour vous aider à vaincre les difficultés qui sont celles  de l’exercice de notre métier, là où il y a les problèmes de respect de nos responsabilités et de l’ignorance de nos droits ». 

Le général  de brigade Sylvain Ekenge a été officiellement présenté à la presse comme  nouveau porte-parole  du gouverneur militaire au Nord-Kivu en remplacement du major Ndjike Kaiko qui faisait office de porte-parole. 

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner