Ituri : plus de 200 personnes tuées en 45 jours, selon l’ONG UNADI

Plus de deux cents personnes ont  été tuées en l'espace de 45 jours dans quatre chefferies du territoire d’Irumu, en Ituri. Ces révélations ont été faites par l’Union des associations culturelles pour le développement de l’Ituri (UNADI), au cours d’un point de presse tenu mercredi 30 juin, à l'occasion de la célébration du 61e anniversaire de l’indépendance de la RDC. Ces chiffres ne sont pas confirmés par les FARDC. 

Le président de cette structure communautaire s’inquiète de la dégradation de la situation sécuritaire dans cette zone.   

L’adresse de l’UNADI intervient au moment où la tension reste perceptible dans plusieurs villages de la chefferie de Walese Vonkutu à la suite des affrontements entre les FARDC et les rebelles des ADF qui ont causé la mort d’une trentaine de civils. 

Le président de cette structure communautaire, Janvier Bin Ekwale dit ne pas comprendre la succession des attaques de ce groupe armé dans cette zone. 

Le porte-parole de l’armée en Ituri qui ne confirme pas ce bilan de deux cents morts, réaffirme en revanche sa ferme détermination à démanteler toutes les forces négatives dans la province. 

Le lieutenant Jules Ngongo rapporte que des opérations se poursuivent dans le Sud d’Irumu et dans bien d’autres coins où les ennemis de la RDC se seraient cachés. 

La société civile locale indique pour sa part que la concrétisation de l’état de siège en Ituri nécessite l’implication de toute la population. 

 Plusieurs habitants de la chefferie de Walese Vonkutu sont en déplacement malgré la reconquête de cette entité par les militaires des FARDC. 

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner