Haut-Katanga : au moins un mort dans les accrochages entre creuseurs et policiers à Sasse

Les creuseurs du site minier de Sasse dans le territoire de Kambove ont amené mercredi 7 juillet, à l’assemblée provinciale du Haut- Katanga, un corps sans vie. Ils accusent la police de les avoir chassés du site où ils travaillent et d’avoir tué quatre d’entre eux. La police, quant à elle, reconnaît un mort.

Les manifestants veulent d'une part dénoncer ces actes et, de l'autre, solliciter l’implication des autorités provinciales pour que pareille chose ne se reproduise et qu'ils retournent dans ce site où ils exploitent le cuivre.

Les creuseurs artisanaux sont partis du site. Il y en qui sont rentrés à Lubumbashi d’autres à Likasi, Kolwezi et ailleurs. D’autres encore sont installés au village Kinemfumu situé à environ 5 kilomètres de Sase. 

« Nous déplorons au moins quatre morts. Les quatre jeeps ont pris les trois. (L'autre qui est) ici, nous l’avons ravi pour venir montrer au président de l’assemblée provinciale», déclare Auguy Mukandila, un des manifestants.

Selon un autre membre de cette coopérative, il est incompréhensible que toutes les carrières soient vendues aux étrangers.

Amisi Kyunda, de la coopérative minière pour le développement du Congo, explique que « ces creuseurs voulaient donc dénoncer les violences des droits de l’homme et surtout solliciter l’implication des autorités pour leur retour dans cette carrière minière ».

Pour sa part, le commissaire provincial de la police dans le Haut- Katanga parle plutôt « d’un mort ». Et d’après lui, il s’agirait d’un creuseur qui, dans les discussions avec les policiers, a voulu arracher l’arme.

« Les discussions avaient eu lieu avec les creuseurs artisanaux pour leur faire voir que le site qu’ils occupaient est une propriété de l’entreprise minière Kipoy. Et depuis lors, les creuseurs artisanaux sont partis pour le laisser entre les mains de son propriétaire», a-t-il indiqué.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner