Maniema : reddition d'environ 30 Maï-Maï Malaïka

Une trentaine de miliciens du mouvement Malaïka se sont rendus, lundi 12 juillet, à la commune rurale de Salamabila dans le territoire de Kabambare. Ces combattants Maï-Maï ont été précédés la veille par le chargé d'affaires politiques du seigneur de guerre Malaika, [deuxième personnalité de ce mouvement], Makambi Lambert, qui s'est confié dimanche dernier, au gouverneur de province intérimaire du Maniema, Afani Idrisa Mangala.

En effet, tous ces combattants quittent la brousse en réponse à l’invitation leur lancée par le gouverneur intérimaire du Maniema en mission de pacification à Salamabila

L’entrée de ces derniers dans la cité de Salamabila a suscité l’allégresse au sein de la population locale. Celle-ci espère que l’autorité provinciale du Maniema va convaincre ces combattants à déposer les armes.

Selon le président de la société civile de Salamabila, Saidi Vumba Baruani, « la population de Salamabila en particulier et celle de Kabambare en général, attendait voir leurs frères longtemps habités en brousses de retourner au village et vont tous sortir si du moins les préalables qu’ils posent sont résolus ». « Le gouverneur aussi n’ignore rien », ajoute-t-il.

« Les pourparlers sont en cours entre l’autorité provinciale et le seigneur de guerre Souverain pour que ce dernier accepte de déposer complètement les armes et réintégrer le projet DDRC-S », a précisé le commandant du 2401e régiment basé à Salamabila.

Les Maï-Maï réclament à la société aurifère BANRO de prendre en considération le cahier des charges de la communauté locale, qui réclame la réalisation de certains projets sociaux.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner