Ituri : une mine anti-personnelle explose à Walendu Bindi, un mort


Un jeune homme, la vingtaine, est mort mercredi 14 juillet dans la matinée lors de l’explosion d’une mine anti-personnelle au village de Batumbi, fief de la milice Force de résistance patriotique de l’Ituri (FRPI), au sud du territoire d’Irumu (Ituri). D’après des témoins, il a succombé à ses blessures contractées après cet incident. 

La mine anti-personnelle se trouvait à quelques mètres des habitations au village de Mutombi, proche d’Aveba. 

Un jeune garçon et un enfant de 10 ans jouaient non loin de cet engin. Ils l’ont ramassé et ont commencé à se lancer l’engin comme un ballon, expliquent les témoins. 

Subitement, la mine a explosé, et les deux personnes ont été grièvement blessées.  

L’un âgé de 22 ans a eu les bras amputés et l’autre d’une dizaine d’années a eu la jambe broyée. 

Le jeune homme de 22 ans a malheureusement succombé à ses blessures à l’hôpital de Gety. 

Selon l’un des notables de Walendu Bindi, Jonas Mugadu, c’est depuis une année que cette zone a été identifiée comme très dangereuse par des experts qui ont découvert plusieurs engins explosifs.  

Il ajoute que cette région a été le théâtre des affrontements il y a environ une décennie entre les FARDC et la milice FRPI. 

D’autres témoins affirment qu’une bête avait déjà marché sur une mine anti-personnelle l’année dernière qui a explosé dans la même localité de Batumbi. 

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner