Goma : les veuves des militaires réclament les soldes de leurs maris tués aux fronts

Les femmes veuves des militaires tués aux fronts au Nord-Kivu réclament les soldes dévolues à leurs défunts maris. Une dizaine d’entre elles ont barricadé, vendredi 16 juillet à Goma, certains tronçons routiers et perturbé la circulation, notamment au niveau de la 34ème région militaire pour faire entendre leurs voix. Le porte-parole de l’armée dans cette province assure que ce dossier est suivi au sein de l’administration de l’armée.

Certaines veuves dénoncent l’omission de leurs maris sur les listes de la prime et de la solde des militaires. D’autres disent ne pas être reconnues comme veuves de ces militaires décédés aux fronts.

Le porte-parole de la 34 -ème région militaire, Major Njike Kaiko, appelle ces femmes à l’apaisement et les rassure que la hiérarchie de l’armée travaille sur ce dossier et qu’une solution sera trouvée incessamment :

« Vous devez savoir que ce sont de nouveaux cas des épouses dont les militaires sont décédés récemment sur différents fronts. Il se fait que leurs maris n’avaient pas laissé les noms d’un quelconque bénéficiaire. Kinshasa est déjà saisi. La région militaire avait transmis les noms des toutes ces épouses qui prétendent être des bénéficiaires de nos militaires qui sont décédés sur différents fronts ».

Selon certaines sources de la 34ème région militaire, la succession des guerres a contribué à une prolifération des veuves des militaires au Nord-Kivu, dont plus de huit mille à Goma. Jusqu’à la fin de l’année 2020, plus de trois mille, parmi celles-ci, ne recevaient pas la rente qui leur est destinée.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner