Beni : 27 personnes interpellées lors du bouclage de la PNC au quartier Ngongolio

La Police nationale congolaise (PNC) a mené une opération de bouclage dans la nuit du vendredi au samedi 31 juillet au quartier Ngongolio dans la ville de Beni (Nord-Kivu). Selon le maire de Beni, cette opération consistait à fouiller certaines maisons soupçonnées d’héberger des malfrats. Au cours de cette opération, vingt –sept personnes ont été interpellées parmi lesquelles neuf femmes. Il indique que des contrefacteurs et des bandits de grand chemin figurent  parmi les personnes interpellées. Tous sont tous gardés à l’Etat-major de la police ville de Beni pour instruction des dossiers avant leur transfert, soit au parquet, soit à l’auditorat militaire.

Selon le commissaire supérieur, Narcisse Muteba Kashale, ces opérations de bouclage vont se poursuivre afin de faire échouer les plans des ennemis de la paix :

 « Aujourd’hui nous avons ciblé quelques maisons  où nous sommes allés pour perquisitionner. Dieu aidant, nous sommes tombés sur des criminels de grand chemin. Nous les avons récupérés, nous avons récupérer aussi des frappeurs avec des faux billets de dollars, ce sont des gens qui opèrent ici à Beni. Alors, ils sont là, nous allons les déférer devant la justice. Nous avons aussi récupéré une quantité de chanvre à fumer. Là nous allons récupérer une voiture qui est cachée quelque part. Donc, ce sont des effets que nous allons mettre à la disposition de la justice   pour que les propriétaires se justifient devant l’auditeur ».

Le commissaire supérieur que la police travaille d’arrache –pieds pour arrêter tous les bandits. 

« Nous sommes en train de travailler jour et nuit. Nous avons presque toutes les informations. Et d’ici là je vous informe que nous allons frapper. Et nous allons frapper là où ça va faire très mal vous allez l’entendre. Et nous sommes déterminés. Qu’ils se trompent. On ne ferme pas l’œil. Nous travaillons jour et nuit. Beaucoup ont commencé à quitter la ville, beaucoup ont préféré fuir la ville. Ça nous enchante nous. Donc personne ne sera à l’aise ici », a-t-il menacé.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner